Itinéraire spirituel avec Saint Louis-Marie de Montfort

blogue-sagesse-copieDONNE-MOI LA SAGESSE – PRÉPARATION AU PÈLERINAGE

« Pour aimer et rechercher la divine Sagesse, il est nécessaire de la connaître. »

Qu’est-ce que la sagesse ? Qui est la Sagesse ?
Tu avances sur la route de ta vie et tu cherches le bonheur. En réalité, c’est Dieu que tu cherches. Et tu le cherches parce que lui, déjà, te cherche depuis toujours. C’est lui qui t’attire, aujourd’hui, à prendre la voie Sagesse. Ta vraie recherche est de trouver une façon ou des moyens d’être heureux. Je t’offre un chemin à prendre, la voie spirituelle que je connais et qui va à la suite de toutes les aventures des humains de la Terre. Cette longue aventure, je l’explicite davantage dans une pièce annexe que j’ai ajoutée à la fin de ce livre. Elle te permettra de mieux te situer dans la lignée des chercheurs de bonheur. Pour le moment, arrêtons-nous à savoir qui est la Sagesse vers laquelle cet itinéraire veut te guider.

Pour Montfort, la Sagesse est « une science savoureuse ou le goût de Dieu et de la vérité » (ASE 13). Cette science, Dieu la possède à 100 %. Il la possède, car il est Sagesse. Il est cette science qui donne la capacité inépuisable de goûter, de discerner, de juger, de guider, de gouverner, d’agir avec amour, douceur, droiture, vérité, justice, miséricorde. C’est par le coeur que l’être humain entre dans cette science.

Mais saint Louis Marie Grignion de Montfort va plus loin. Pour lui, la Sagesse est « la seconde Personne de la Trinité, la Sagesse éternelle dans l’éternité, ou Jésus Christ dans le temps » (ASE 13). Tout le long de ton parcours, tu verras mieux comment Jésus possède, en tout point, cette science qui lui donne de discerner les appels du Père, de juger avec compassion et vérité, d’agir toujours avec douceur, droiture et miséricorde. Jésus a le goût du Père et il veut nous le partager.

Prendre la voie Sagesse, c’est goûter et savourer la Parole. Prendre la voie Sagesse, c’est vivre l’Évangile au jour le jour. Prendre la voie Sagesse, c’est vouloir devenir, comme Jésus et comme le Père : amour, justice, douceur. Prendre la voie Sagesse, c’est apprendre à discerner la vraie Sagesse de la fausse, car il y a plusieurs sortes de sagesse : « La véritable est le goût de la vérité sans mensonge ni déguisement ; la fausse est le goût du mensonge, couvert de l’apparence de la vérité » (ASE 13). Les fausses sagesses sont tout ce qui est contraire à la vérité, à la justice, à la douceur, au pardon, à l’amour. La vraie, c’est Quelqu’un qui est Chemin, Vérité, Vie. Prendre la voie Sagesse, c’est donc vivre à la manière de Jésus, la Sagesse incarnée. Tu ne choisis pas la facilité, mais l’amour. Et l’amour n’a rien de romantique parce qu’il conduit à faire des choix entre les sagesses qui s’offrent à nous, et c’est parfois difficile. Pourtant, là est la source du bonheur.

Avant de prendre la route, prends conscience que le chemin de Dieu est en dehors du chemin que tu organises ou que tu inventes. Si tu veux avancer, laisse tes idées toutes faites au bord du chemin, lève la tête et marche librement, sereinement, sans bagages, sans réticence, sans obligation. Dieu Sagesse t’appelle à du neuf et déjà il illumine la route devant toi. Chaque pas t’indiquera le pas suivant. Rien n’est gagné d’avance et rien n’est perdu. L’Esprit t’apprendra à commencer et recommencer. Tu auras peut-être l’impression de perdre le contrôle de ta vie, mais n’aie pas peur, c’est sans danger.

Partir en pèlerinage

Partir en pèlerinage suppose une préparation. C’est pourquoi je te propose une pré-étape : Habille ton coeur. Les thèmes suggérés te conduiront, sans doute, à la décision d’entrer ou non dans le processus qui t’est offert. Tu apprendras déjà à vivre le pèlerinage en partant d’une réflexion, suivie d’une aire de silence, pour visiter la Bible comme un touriste émerveillé et noter tes découvertes. Le moment de silence que je te propose est un moment de grâce où tu entres en relation avec toi et avec Dieu. Être silence, c’est contempler. La contemplation est prière. La prière est présence.

À toi de donner à chaque « jour » la longueur dont tu as besoin. Ne t’enferme pas dans un carcan de vingt-quatre heures. Rien ne te presse. Avance à ton rythme en t’accordant des temps forts de lecture, de réflexion, de partage.

« Il n’y a rien d’aussi doux que la connaissance de la divine Sagesse. »
ASE 10

Extrait de :

donne-moi-la-sagesseDonne-moi la Sagesse
Itinéraire spirituel avec saint Louis-Marie de Montfort
Claire Dumont
978-2-89760- 108-9 * 160 p. * 16,95 $

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s